Laboratoire d'analyse santé médicale

Laboratoire d’analyse santé médicale

Lors d’un consultation générale ou pour une urgence, votre vétérinaire de Salon de Provence pourra être amené à réaliser des analyses complémentaires pour valider un diagnostic.
Déceler une pathologie, orienter le diagnostic ou le confirmer sont les principales motivations de l’analyse.

Le vétérinaire aura, par moment, de la difficulté à diagnostiquer certaines pathologies. Si plusieurs symptômes sont flagrants, d’autres peuvent être communs à plusieurs maladies.

Les bilans sanguins (hématologie) et cytologiques sont des moyens supplémentaires pour proposer un traitement adapté.

Hématologie 

Dans quelles situations les analyses sanguines sont-elles nécessaires ? 

Une multitude d’information sur la santé de votre animal peut être obtenue par votre vétérinaire de salon de Provence, grâce au bilan sanguin (prise de sang).

  • Afin de déterminer leurs normes biochimiques et hématologiques.
  • Lorsque votre chien ou votre chat est malade.
  • Lors de pathologies chroniques (diabète, insuffisance rénale, cardiaque…). Indispensables lors d’un suivi biologique de l’animal malade.
  • Lors d’une consultation gériatrique, pour suivre l’évolution de la dégénérescence des organes, pour vérifier les réactions aux médicaments et en prévention de certaines maladies.
  • Avant une anesthésie (en vu d’une chirurgie).

Quels tests mon vétérinaire peut-il effectuer ?

Certains tests sont effectués systématiquement lorsque des analyses sanguines sont recommandées, notamment :
• Une formule sanguine pour diagnostiquer s’il y a une infection, une inflammation ou une anémie.
• Un profil biochimique complet comprenant des informations sur le foie, les reins et le pancréas de votre animal, ainsi que sur le taux de glycémie et l’état d’hydratation.
• Une analyse urinaire permet de déceler une infection ou une inflammation dans les voies urinaires.
• Un test de la fonction thyroïdienne détecte un bon ou un mauvais fonctionnement de l’organe. Les maladies thyroïdiennes sont très fréquentes chez les chats et les chiens plus âgés.

➔ La plupart des analyses sont réalisées à la clinique vétérinaire de Salon de Provence à l’aide d’automates biologiques (appareils spécialisés).
Les analyseurs d’hématologie permettent de chiffrer précisément une anémie, une augmentation des globules blancs…

Hémogramme : C’est l’examen sanguin le plus courant réalisé en médecine humaine et vétérinaire. Il apporte des informations sur l’état d’hydratation, l’anémie, l’infection, la faculté de coagulation et les capacités de réponse du système immunitaire. En cas de fièvre, de vomissement, de diarrhée, de faiblesse, des muqueuses pâles ou de manque d’appétit, votre vétérinaire sera amené à faire une prise de sang.
Si un animal doit subir une intervention chirurgicale, un hémogramme peut permettre de détecter des troubles de la coagulation ou d’autres anomalies non apparentes.

  • Hématocrite : c’est la mesure du pourcentage de globules rouges
  • Hémoglobine: ce sont les pigments qui transportent l’oxygène dans les globules rouges.
  • WBC: c’est le nombre de leucocytes, appelés aussi globules blancs. Une augmentation ou une diminution est indicatrice de certaines maladies ou d’une infection.
  • EOS (éosinophiles) : ce sont des globules blancs d’un genre particulier qui peuvent indiquer une allergie ou un parasitisme.
  • Plaquettes : Ce sont les cellules qui aident à la formation les caillots.
  • Fibrinogène: c’est un important facteur de coagulation. Lors de teneur élevée, cela peut indiquer qu’une chienne est gestante depuis trente à quarante jours.

Biochimie sanguine : Ce sont des tests sérologiques couramment effectués pour évaluer le fonctionnement d’un organe, l’équilibre des électrolytes et le niveau hormonal. Ils sont importants pour connaître l’état de santé de votre animal âgé, mais également de ceux qui présentent des vomissements, de la diarrhée, qui ont été exposé à des toxines, qui sont sous traitement médicamenteux prolongé ou encore pour les animaux qui doivent subir une anesthésie.

Voici quelques exemples de composants  analysés fréquemment lors d’une analyse sanguine :

  • Albumine: cette protéine aide à juger l’état d’hydratation, à détecter une hémorragie ou une affection intestinale, hépatique ou rénale.
  • Amylase: elle augmente lors d’affection pancréatique ou rénale.
  • UREA: c’est un indicateur de la fonction rénale.
  • Calcium: les variations de la calcémie peuvent indiquer plusieurs maladies. Les tumeurs, les maladies des reins sont des maladies qui peuvent modifier la teneur en calcium dans le sang.
  • Cholestérol: il permet de diagnostiquer des hypothyroïdies, une maladie du foie, la maladie de Cushing ou le diabète.
  • Créatinine: c’est un indicateur de la fonction rénale.
  • Globuline : cette protéine du sang augmente souvent lors d’inflammation chronique et dans le cas de certaines maladies.
  • Glucose: c’est le sucre du sang. Une teneur élevée peut révéler un diabète. Des teneurs trop basses peuvent provoquer des syncopes, des convulsions ou un coma.
  • Potassium: c’est un électrolyte perdu lors de vomissement, de diarrhée ou d’élimination excessive d’urine.
  • Lipase: cet enzyme peut signaler une pancréatite.
  • Sodium: c’est un électrolyte perdu lors de vomissement, de diarrhée, d’affection des. Ce test permet d’évaluer l’état d’hydratation.
  • Phosphore: son augmentation est souvent associée à une affection rénale, une hyper thyroïdie ou des troubles hémorragiques.
  • Bilirubine totale: Une affection du foie ou une maladie hémolytique peut être la cause de son augmentation.
  • TP (protéines totales) : elles indiquent l’état d’hydratation et apportent des informations supplémentaires sur le foie, les reins, et les infections.
  • T4 Thyroïdienne : des teneurs trop basses signalent souvent une hypothyroïdie chez le chien, tandis que des valeurs trop élevées indiquent une hyperthyroïdie chez le chat.

Cytologie

La cytologie (étude des cellules), chez le chien ou le chat, est une étude qui observe les cellules (à l’aide de microscope) présentes dans les substances prélevées sur l’animal (pus, sang, urine…) à la recherche de maladie.
C’est souvent un examen rapide que votre vétérinaire effectuera sur place.

Quels sont les deux types de prélèvements cytologiques ?

  • Cytologie de tissus solides
    Masses cutanées, glandes sous cutanées, œil, oreille, organes internes, etc.
  • Liquides
    Épanchements, LCR (liquide céphalo-rachidien), liquides synoviaux…

Avec quels instruments le vétérinaire prélève-t-il pour une cytologie de tissus solides ?

  • Ponction à l’aiguille fine sans aspiration (utilisation de l’échographe)
  • Ponction à l’aiguille fine avec aspiration
  • Grattage et impression
  • Écouvillon

Les échantillons seront posés (impression) sur une lame et observés au microscope afin d’analyser les cellules (taille, forme, nombre, couleur…).

Que recherche-t-on en effectuant une cytologie ?

Ce type d’examen permettra au vétérinaire de mettre en évidence certaines maladies (métaboliques, héréditaires…) et cancers.

Microscope

C’est l’outil indispensable pour :

  • Observer les cellules du sang,
  • Détecter une parasitose (comme une piroplasmose ou une filariose…),
  • Observer les cellules prélevées lors d’une cytologie,
  • Rechercher des parasites sur la peau (gale, démodécie…),
  • Observer les ganglions ou la moelle osseuse,
  • Analyser les selles (parasitisme, infection…),
  • Examiner les oreilles,
  • Rechercher des cristaux ou des bactéries dans les urines…

Grâce à tout ce panel de tests, votre vétérinaire saura au mieux diagnostiquer et adapté le traitement de votre compagnon à quatre pattes.