Dermatologie

Vétérinaire dermatologue :

Comme pour les humains, la peau des animaux permet de former une barrière entre le milieu externe et le milieu interne, d’empêcher les pertes excessives en éléments, notamment en eau, et de protéger l’organisme des agressions extérieures.

« Leur peau n’est pas seulement leur plus grande protection mais aussi le reflet de leur état de santé. »

Une modification de son aspect doit alerter le propriétaire de l’animal, car cela peut refléter un dysfonctionnement interne comme une maladie générale ou purement cutanée.
Les démangeaisons et autres prurits sont des maladies de peau qu’il est préférable de soigner rapidement. Les symptômes observés lors des maladies de peau sont très visibles puisque celles-ci altèrent l’aspect général de votre animal. Environ trois consultations vétérinaires sur dix concernent ces maladies.

La dermatologie ou « étude de la peau » 

De nombreux nerfs constituent la peau du chien et du chat, ils informent le cerveau par le toucher, moins développé chez le chien que chez l’homme. La peau est formée par l’hypoderme, le derme et l’épiderme :

L’hypoderme 

L’hypoderme est la couche la plus profonde de la peau. C’est un tissu très riche en graisse qui donne à la peau une grande souplesse. L’hypoderme est très épais au niveau du garrot, par exemple, région que le vétérinaire choisit pour effectuer les piqûres. C’est dans l’hypoderme que sont stockées les graisses en excès chez les chiens obèses.

Le derme

Le derme est situé au-dessus de l’hypoderme. C’est une couche qui protège le corps des coups grâce à son élasticité.

L’épiderme

L’épiderme est la couche extérieure de la peau (celle que l’on voit et que l’on touche). Les cellules au contact de l’air sont des cellules mortes qui se renouvellent au fur et à mesure du temps.

Votre vétérinaire dermatologue réalisera, lors de votre consultation générale, un diagnostic voir un raclage, une cytologie et/ou une biopsie dans son laboratoire d’analyse afin de vous communiquer rapidement les résultats.
Il est conseillé de ne pas utiliser d’automédication car on risque d’aggraver la situation.

Quels sont les principaux problèmes dermatologiques rencontrés en consultations générales :

  • Hotspot
    C’est une zone de peau sans poils qui est rouge, suintante et suppurée qui s’agrandit au fur et à mesure. Cette lésion peut mesurer jusqu’à 10 cm. Une forte odeur s’en dégage souvent. Elles grattent beaucoup le chien et elles sont très douloureuses. Le plus souvent, les lésions de hot-spot sont rencontrés sur les lombes, au niveau de la pointe de la fesse, sur les cuisses, à la base de la queue. Ce sont les démangeaisons provoquées par une dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP) qui sont le plus souvent, à l’origine d’un hot-spot. 
  • Dermatite atopique
    La dermatite entraînant d’importantes démangeaisons (prurit). L’animal n’en guérit pas: les traitements visent seulement à calmer les démangeaisons. Comme la barrière cutanée est fragilisée (Certaines races y sont prédisposées) : la peau laisse passer des allergènes qui vont provoquer une inflammation avec les grattages et léchages compulsifs de l’animal. Les symptômes sont essentiellement observables sur les lèvres et les paupières, les oreilles (otites cérumineuses chroniques), les membres et le ventre. 
  • Allergie ou intolérance alimentaire :
    Les principaux symptômes de l’allergie alimentaire (hypersensibilité à un allergène) sont surtout des perturbations cutanés : démangeaisons principalement mais par la suite s’y ajoutent des boutons, des plaques ainsi que du prurit.
    Les troubles digestifs sont souvent dus à une intolérance alimentaire : diarrhées, flatulences, une augmentation du nombre de selles journalières, on observe par fois des vomissements.
    Le diagnostic est long et difficile afin de trouver l’allergène responsable de l’allergie. Votre vétérinaire réalisera des analyses complémentaires en laboratoire et vous orientera vers une alimentation adaptée
  • La dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP)
    La dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP) est une réaction violente à des piqûres de puces qui entraîne de fortes démangeaisons (prurit).
  • Teigne
    Elle est provoquée par un tout petit champignon (dermatophyte) qui provoque des problèmes de la peau du le chien, du chat et également chez l’homme. En cas de doute, il faut donc la traiter le plus rapidement possible.
  • Verrue
    Les verrues correspondent à des proliférations de la peau le plus souvent d’origine virale. Elles ressemblent à des petits « choux-fleurs ». Souvent bénignes on les retrouve sur le chiot dans la bouche mais aussi au niveau du nez et de la conjonctivite de l’œil ou chez le chien âgé (papillomes).
  • Gales
    La gale est provoquée par un acarien. On l’appelle également gale sarcoptique. Très contagieuse entre animaux et également envers l’homme. L’animal a sur la peau des petits boutons rouges, des pertes de poils, des croûtes, des squames et des zones où la peau est à vif. 
  • Pyodermite
    C’est une infection causée par des bactéries sur la peau. Le staphylocoque est l’un des principaux responsable. 
  • Démodécie
    Les Demodex peuvent par contre être à l’origine de graves problèmes de peau chez le chien, et plus rarement chez le chat. Ces parasites sont des acariens microscopiques qui vivent le plus souvent dans le follicule pileux et parfois à la surface de la peau. 
  • Syndrome de Cushing (maladies des glandes surrénales) :
    C’est une maladie grave souvent méconnue des propriétaires qui la découvre lors d’une consultation générale chez le vétérinaire. Elle est dû à un dérèglement hormonal et l’un des principaux symptômes est une perte de poils bilatérale voir éventuellement une calcification de la peau et/ou une hyper-pigmentation. 
  • Tumeurs cutanées
    Votre vétérinaire, lors de son examen, effectuera des analyses en laboratoire complémentaires pour connaître la nature de ces tumeurs (bénignes ou malignes)

Bien que n’étant pas en général le seul symptôme, la perte de poils ou toute modification du pelage est parfois un signe précurseur de maladie qui doit vous alerter et vous amener à consulter votre vétérinaire de Salon de Provence.

Quels soins pour le pelage de votre chien ou de votre chat ?

Votre vétérinaire de Salon de Provence vous conseille d’inspecter régulièrement la peau et le pelage de votre compagnon ce qui permettra de s’assurer qu’elle ne présente aucune lésion et exemptée de tout parasite, comme les puces et les tiques notamment.

Entretenir régulièrement le pelage est indispensable pour la santé et la beauté de votre animal.

Le brossage :

En période de mue, il permet d’éliminer le sous-poil mort, aère la peau et favorise la repousse. Le brossage régulier évite la formation de nœuds et de boules de poils. Vous hésitez sur le choix d’une brosse ? N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire dermatologue. Le brossage, s’il est pratiqué dès le plus jeune âge, peut devenir un beau moment de complicité et d’échange avec votre animal !

Le bain :

Tout aussi essentiel pour l’entretien du pelage. Attention n’utilisez pas de shampooing pour humain (même bébés) pour votre chien ! Procurez-vous un shampooing pour chiens dans votre clinique vétérinaire de Salon de Provence qui agira contre certaines démangeaisons et démêlera les poils.

L’alimentation :

La santé de l’animal se travaille aussi « de l’intérieur » En cas de mauvaise alimentation, le poil peut être terne, sec, chuter en masse. Pensez également à utiliser des antiparasitaires internes et externes. Parfois, des allergies alimentaires pourront entraîner la perte de poils, mais aussi des démangeaisons ou des plaques suintantes. Toute chute anormale de poils, surtout localisée, devra vous amener à consulter votre vétérinaire dermatologue.

A la suite de votre consultation générale, votre vétérinaire vous programmera un prochain rendez-vous.