Anesthésie gazeuse pour chien - Chirurgie générale

A la suite d’une consultation générale, votre vétérinaire établira un diagnostic (des examens complémentaires pourront vous être proposés : analyse médicale ,radiographie, échographie…). Une chirurgie vous sera alors conseillée selon les résultats.

Qu’est-ce qu’une chirurgie générale vétérinaire ?

On entend par chirurgie générale, toutes les chirurgies courantes que votre vétérinaire pourrait être amené à pratiquer au quotidien dans votre clinique vétérinaire de Salon de Provence.

  • Chirurgies de convenance : ovariectomie, castration …
  • Chirurgies abdominales : corps étrangers, calculs vésicaux, tumeurs…
  • Chirurgies cutanées : suture des plaies, abcès, biopsie, exérèse de tumeurs cutanées…
  • Chirurgies gynécologiques (tumeurs mammaires, césarienne…)
  • Chirurgies du système urinaire : calculs rénaux
  • Chirurgie bucco dentaire : extraction de dents, détartrage

La durée d’une hospitalisation, à l’issu de la chirurgie générale, est fréquemment d’une journée.

Quels sont les soins pré opératoires ?

Certaines précautions doivent-être prises, Si une chirurgie est prévue pour votre animal, avant de déposer l’animal dans votre clinique vétérinaire de Salon de Provence.

En effet, votre animal devant être anesthésié (souvent par anesthésie gazeuse), il doit impérativement être à jeun depuis la veille au soir. C’est l’une des précautions à prendre pour éviter les vomissements et les fausses déglutitions (passage d’aliments dans les poumons).

Pensez à retirer la gamelle d’eau en vous levant le matin de la chirurgie.

Le rendez-vous sera fixé tôt le matin car toute intervention nécessite un contrôle et une surveillance du patient à quatre pattes.

N’hésitez pas à demander des précisions lors de votre consultation.

Afin de préparer au mieux la chirurgie, votre vétérinaire aura pratiqué, en amont, des examens complémentaires pour diminuer au maximum les risques liés à l’intervention et à l’administration de l’anesthésique.

Les analyses (sanguines, imagerie…) sont un soutien à l’examen clinique, toujours guidé par l’évaluation physique de votre compagnon et le bon sens du vétérinaire.

Qu’est-ce qu’une anesthésie (lien vers la page anesthésie gazeuse) ?

L’anesthésie est un état d’inconscience obtenu par l’emploi d’anesthésiants (produits administrés par injection ou inhalation), provoquant l’absence de sensation douloureuse dans tout le corps ainsi qu’une relaxation musculaire et un état somnolent.

Quels sont les deux techniques d’anesthésie utilisées pour les chirurgies vétérinaire ?

L’anesthésie générale fixe

L’anesthésie générale fixe consiste à injecter un anesthésique par voie intraveineuse ou intramusculaire. Le plus souvent, elle permet d’endormir l’animal pour une durée de 30 à 45 minutes au maximum. Si la durée de l’intervention doit être prolongée, il faut réinjecter du produit anesthésiant. Avec l’anesthésie fixe, le réveil dépend du métabolisme de l’anesthésique et est généralement un peu plus long (30 à 45 min).
Mais il est désormais possible d’injecter un antagoniste pour adapter la durée de l’anesthésie ce qui est plus sûr. On parle d’anesthésie mixte.
Beaucoup de vétérinaires utilisent encore l’anesthésie fixe car c’est une technique  plus simple, moins cher et il n’y a pas besoin de matériel particulier.

L’anesthésie générale gazeuse

L’anesthésie générale gazeuse se déroule en trois temps. Le vétérinaire. commence par poser un cathéter permettant l’injection d’un anesthésique de courte durée. Ensuite, Pour pouvoir ventiler l’animal au besoin, il met en place une sonde endo-trachéale. L’animal est ensuite relié à un respirateur d’anesthésie gazeuse. Cette technique permet d’endormir le chien pendant une dizaine de minutes ou plusieurs heures selon les besoins. Il s’agit d’un gaz anesthésique qui est envoyé avec de l’oxygène par la sonde dans la trachée et les poumons de l’animal ce qui permet le maintien de l’anesthésie générale.

Le gaz utilisé (il en existe plusieurs types) est l’Isoflurane principalement. Ce gaz procure une très bonne qualité d’anesthésie, réduisant les risques au minimum, notamment en cas d’intervention prolongée. Le réveil (dès l’arrêt de l’inhalation des gaz) est plus rapide et l’animal récupère très rapidement de son anesthésie.
Cette procédure est particulièrement intéressante en cas d’anesthésie de NAC (lapins, cobayes, furet …), très sensibles à l’anesthésie.

La sécurité de l’anesthésie est  systématiquement renforcée par la présence d’un monitoring.

Quelles sont les conséquences d’une anesthésie ?

Comme pour toute intervention médicale ou chirurgicale, le risque zéro n’existe pas et l’anesthésie peut avoir des conséquences.

Le produit anesthésique

Certains animaux peuvent déclencher une allergie au produit anesthésique. Cela reste extrêmement rare et arrive immédiatement après l’injection.

L’état de santé général du chien

Selon l’état de santé du patient lors de l’anesthésie, il peut y avoir divers effets secondaires. Plus votre compagnon à quatre pattes est âgé et en mauvaise santé, plus les risques vont être élevés. La durée de l’anesthésie est également un facteur tout comme le surpoids de l’animal et de la gravité de l’intervention.

Un évènement imprévisible

Un problème inattendu peut être la conséquence d’une anomalie indécelable à l’examen clinique, comme une cardiopathie qui ne s’exprime pas par un souffle cardiaque et donc inaudible à l’auscultation.

Combien de temps mon chien doit-il rester sous surveillance après une anesthésie?

Selon la gravité de l’intervention, le chien doit rester sous surveillance de 12 à 24 heures. On ne restitue le chien à son propriétaire que lorsqu’il est complètement réveillé et en état de marcher.

 Chez l’animal, le taux de mortalité péri-opératoire inexplicable (arrêt cardio-respiratoire) est chez le chien de 0,05 %, chez le chat de 0,11 % 

Et la prise en charge de la douleur ?

Nous portons une attention toute particulière au protocole d’analgésie autour des interventions. La plupart du temps, nous utilisons des agents morphiniques ou apparentés qui diminuent fortement la douleur et nous permettent ainsi de minimiser les doses d’anesthésiques.

Si nécessaire, un relais analgésique oral sera prescrit pour quelques jours dès la sortie de la clinique ainsi qu’un traitement anti-inflammatoire.

Quels sont les soins post opératoires ?

La priorité est de soulager la douleur.
Un traitement médicamenteux pourra être l’objet d’une prescription (antibiotiques, anti-inflammatoires, analgésiques…).
Des soins peuvent être nécessaires comme désinfecter, changer un pansement…
Votre vétérinaire (lien vers la home) pour conseillera sur les démarches à suivre et restera à votre disposition pour toutes questions.

Une visite post opératoire sera programmée et permettra de contrôler l’état de santé de l’animal, le retour de l’appétit, et l’état de la zone opérée. Le retrait des points de suture (s’ils ne sont pas résorbables) s’effectue environ 14 jours après l’intervention sur rendez-vous.

Rapidement et selon le type de chirurgie, des séances de physiothérapie (rééducation fonctionnelle) : traitement au laser, massages physio thérapeutiques, neurostimulation ainsi qu’une alimentation thérapeutique adaptée peuvent vous être proposées afin de soigner au mieux votre animal et diminuer  et le temps de rétablissement.